Les Louisets de Fougères : apparition, développement et expression d'une communauté anticoncordataire de la Petite Église en Ille-et-Vilaine

Créateur

Contributeur

Mabo, Solenn

Éditeur

Mémoire de master recherche 2e année : Histoire, Civilisations, Patrimoine. Histoire, sciences sociales : Rennes 2

Date de création

2023

Format

1 vol. (244 p.)

Identifiant

Archives départementales (Ille-et-Vilaine) - 2 J 1765

Résumé

Le Concordat de 1801 conclu entre le Premier consul Bonaparte et le pape Pie VII avait pour but affiché de restaurer la paix et l'unité religieuse en France suite aux déchirements de la Révolution. Cependant, il ne réussit pas totalement à remplir cet objectif : dans tout le pays et jusqu'en Belgique actuelle se développa la « Petite Église », un mouvement anticoncordataire résolument opposé au régime consulaire puis impérial. Cette résistance trouva un écho dans l'arrondissement de Fougères, en Ille-et-Vilaine, auprès d'un prêtre local, l'abbé Goret des Martinais, qui décida d'entrer en dissidence et forma autour de lui une communauté dont les membres sont appelés dans la région les « Louisets ». Les revendications de la Petite Église se caractérisent alors par un refus absolu des changements religieux issus de la Révolution qui, selon ses partisans, auraient été entérinés par les réformes de Bonaparte. Cette opposition marque le début d'un long mouvement de résistance qui singularisa la vie religieuse du pays fougerais même après la chute de l'Empire, jusqu'à sa disparition complète de l'arrondissement au milieu XXe siècle. Durant toute son histoire, la communauté des Louisets a connu de nombreuses évolutions que ce soit dans son rapport avec les autorités ou les autres paroissiens, dans sa composition interne et même dans l'expression de ses convictions religieuses. Elle nous livre alors un aspect original de l'histoire du catholicisme en Ille-et-Vilaine et de la permanence des événements révolutionnaires dans les mentalités de la France contemporaine.

A d'autres versions